découvertes littéraires et musicales de jipé oméga

19 mars 2015

Russel Banks préfère les pauvres, deuxième partie

Dans Continental Drift, les « héros » sont un chauffagiste qui tente vainement de refaire sa vie en Floride, et une jeune haïtienne qui risque la mort dans la traversée du Golfe des Craraïbes. Dans un autre roman, prenons, par exemple, De beaux lendemains, les personnages sont les parents d'enfants morts dans un accident de bus, dans le nord de l'état de New York. Dans ce dernier cas, on ne peut même pas parler de vies détruites, tant les existences étaient fragiles avant même le drame : un garagiste alcoolique, qui vit... [Lire la suite]
Posté par jipe-omega à 21:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 mars 2015

Russel Banks préfère les pauvres. Première partie.

         Avec Continental drift (Continents à la dérive), paru en 1985, Russel Banks prenait le contrepied de la littérature américaine. L'air du temps était alors au « post-modernisme », qui, dans la foulée de Nabokov, proposait une forme de fiction policée, cultivée, volontiers décalée, comme chez John Updike ou Thomas Pynchon. Russel Banks, à l'envers, choisit un nouveau réalisme, où la forme du récit compte davantage que dans le naturalisme français, mais où le style est beaucoup plus brut et cru... [Lire la suite]
Posté par jipe-omega à 21:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 février 2015

Le ravissement des innocents (Ghana must go) de Tayié Sélassié

      Le Ravissement des innocents est un modèle très convainquant de ce que peut être un roman moderne en 2015. Moderne, d'abord, par son cosmopolitisme : les membres de la famille Sai, qui sont les personnages principaux de du récit, sont originaires de deux pays distincts d'Afrique : le Ghana pour le père et le Nigeria pour la mère. Ils s'installent aux USA, à Boston, où ils ont quatre enfants. Tous se retrouvent à Accra aux premières années du XXIEME siècle pour les obsèques du père, Kweku. Impossible de... [Lire la suite]
Posté par jipe-omega à 21:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 février 2015

Le festival Présences 2015, suite

      Le jeudi 16 février, l'Orchestre National de France dirigé par le chef nicaraguayen Giancarlo Guerrero a créé une nouvelle œuvre d'Esteban Benzecry, ce compositeur argentin dont on avait entendu l'énergique concerto pour violoncelle la semaine dernière. Ce jeudi, a été jouée pour la première fois une œuvre symphonique intitulée Madre Tierra. C'est un hommage aux ancêtres précolombiens du compositeur et des latino-américains en général. Son sujet, son caractère percussif, le foisonnement de l'orchestration et la... [Lire la suite]
Posté par jipe-omega à 14:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 février 2015

Le fils (the son) Philipp Meyer (2014)

Le fils est un roman que la critique américaine a présenté comme une œuvre exceptionnelle. Dans le cadre académique de la littérature contemporaine, Philipp Meyer invente, en effet, une forme originale : pour raconter un siècle et demie de vie au ranch texan des Mc Cullough, trois narrateurs, appartenant à trois époques différentes, se succèdent : Le colonel Eli Mc Cullough, enlevé par les comanches à l'âge de onze ans, après l'extermination de sa famille, puis fraternisant avec eux, en 1849. Peter Mc Cullough... [Lire la suite]
Posté par jipe-omega à 11:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :